L'expédition

Une expédition digne
de Jules Verne

Dans l’hémisphère Sud, l’océan Austral n’est pas cloisonné par les continents; c’est un océan ouvert qui circule autour de l’Antarctique. Poussé par les vents d’ouest le Courant Circumpolaire Antarctique (CCA) réunit les trois océans, l’Indien, le Pacifique et l’Atlantique.

A l’autre bout du monde, cet immense océan est encore méconnu, les campagnes océanographiques y sont rares. Acteur majeur du climat et réserve de la biodiversité marine, la communauté scientifique internationale est unanime : on a besoin de mesures in situ.

Pour explorer cet océan de tempêtes, que les marins ont baptisés les « cinquantièmes hurlants », le bureau d’ingénierie navale SHIP ST de Lorient a conçu le POLAR POD.

Entrainé par le courant circumpolaire, tel un satellite autour de l’Antarctique, le POLAR POD va permettre l’acquisition de données et d’observations sur le long terme qui seront transmises aux chercheurs, océanographes, climatologues, biologistes ; 43 institutions scientifiques de 12 pays sont impliquées dans le projet.

Cette expédition digne de Jules Verne, permettra d’animer en « temps réel » un grand projet pédagogique international sur les Sciences de la Vie de la Terre et de l’Environnement en collaboration avec l’Union Internationale de Conservation de la nature (UICN). La jeunesse a besoin de rêve, de modèles d’audace, d’engagements incitatifs, de croire en ses ambitions.

La dérive
circumpolaire

En orbite autour de l’Antarctique, le Polar POD, entrainé par le Courant Circumpolaire, fera le « tour du monde » entre 50° et 55°S.

Cette circumnavigation de 24 000 km, à la vitesse moyenne de 1 nœud (1,8 km/h) devrait durer 2 ans. Soumis à des vents contraires et à des courants défavorables, le Polar POD ne suivra pas une trajectoire rectiligne.

Avec ses voiles et un propulseur transversal à 10 m sous la flottaison, il a la capacité à infléchir son cap pour s’éloigner des icebergs.

Relèves d’équipage
et ravitaillements

Les équipages seront relayés tous les 2 mois à l'aide d'un navire, de type ravitaillement offshore, qui sera affecté en permanence à la mission.

Il quittera le port le plus proche pour rejoindre le POLAR POD dans sa course dérivante sur les 3 océans.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ayant pour finalité l'analyse et les mesures d'audience, de fréquentation et de navigation, la définition de services et offres adaptés à vos centres d’intérêt.